Home Faits divers Kabirou Mbodj cité dans une affaire de moeurs; trois viols dans la même soirée

Kabirou Mbodj cité dans une affaire de moeurs; trois viols dans la même soirée

by Gning
0 comment

Le Président directeur général (PDG) de Wari, Kabirou Mbodj, accusé de viol par trois femmes âgées respectivement de 24, 22 et 23 ans, a été attendu par la police française et mis en examen après son audition. Cette information a été révélée par le site français, le Parisien, dans sa parution de ce mardi 18 octobre 2022.

L’opérateur économique franco- sénégalais, Kabirou Mbodj est actuellement dans des jours obscurs. Le PDG de Wari est interpellé dans une affaire de viol et d’agressions sexuelles le premier district de police judiciaire de Paris en France. Cette interpellation est le résultat d’une plainte introduite par trois femmes : ses présumées victimes. D’après ce que révèle nos confrères du site d’informations français, le Parisien, l’homme d’affaires sénégalais aurait violé ses trois présumées victimes dans la même soirée. Et selon les plaignantes, tout serait commencé dans une fête mal tournée. Le 6 octobre dernier, M. Kabirou Mbodj se trouvait dans un restaurant avec sa copine russe âgée de 24 ans. Les amoureux ont été rejoints par un ami, qui est également un homme d’affaires accompagné de deux autres femmes. Puis, une troisième amie a rejoint ce groupe d’amis. Les six personnes se sont rendues dans dans un autre restaurant et y sont restées jusqu’à l’heure de la fermeture de l’établissement à 2 heures du matin.Les fêtards, n’ayant pas envie de se quitter, décident d’aller continuer leur fête dans un appartement chic où tout serait commencé à se dessiner si l’on croit aux propos de l’une des présumées victimes de l’homme d’affaire. « Kabirou Mbodj a mis à me caresser discrètement les fesses. Je décidé ainsi de partir aussitôt. Mais, l’homme m’a rejoint sur le palier et m’a violé dans les escaliers. Je me suis ensuite rentrée chez moi, peu après 3H30 », révèle la femme âgée de 22 ans aux enquêteurs. Celle-ci se raconta, des le lendemain, à ses amies qui ont dû mal à la croire. C’est ainsi qu’elles affirment le patron de Wari les a violées, elle aussi. « Kabirou Mbodj m’a rejointe dans la salle de bain et m’a sautée dessus. Je me suis débattue et je le précipite à quitter l’appartement. Mais, l’homme m’a rejointe sur le palier et à réussi à le violer », a expliqué la présumée victime de 23 ans dans son récit. Et celle âgée de 24 ans affirme que leur hôte l’a violée sur le sofa du salon lorsque tous les invités sont partis. Selon la dernière présumée victime, le cinquantaine l’a forcée de rester quand elle a voulu partir. Puis il a commencé à l’embrasser. C’est par la suite que l’homme m’a violé, selon la thèse de la dame.

Cependant, M. Kabirou Mbodj dément les thèses de ses accusatrices et affirme que ce sont elles qui se sont jetées sur lui. « Elles se sont mises d’accord pour inventer cette histoire de viols pour me soutirer de l’argent », se défend l’opérateur économique. Malheureusement pour Kabirou, les analyses médicales exercées sur les plaignantes réconfortent plus les thèses des présumées victimes que la sienne. Toutefois, l’homme d’affaire sénégalais était déféré le 13 octobre dernier au Tribunal de Paris et sera auditionné avant d’être placé sous contrôle judiciaire.

Amadou Gningue.

You may also like

Leave a Comment