Home Actualité Activisme sur la gravité de la crise climatique et pour une action climatique urgente le pré-COP27 des militants africains pour le climat

Activisme sur la gravité de la crise climatique et pour une action climatique urgente le pré-COP27 des militants africains pour le climat

by Alhousseynou
0 comment

La COP 27 qui va se dérouler du 7 au 18 novembre 2022 à Charm el-Cheikh, en bord de Mer rouge en Égypte, n’intéresse pas que les dirigeants des Etats parties à la Convention cadre des Nations unies sur les changements climatiques (CCNUCC, une «Convention de Rio») notamment les 197 pays qui l’ont ratifiée et des organisations reconnues. En prélude à ce rendez-vous mondial, les militants africains pour le climat organisent des actions à travers l’Afrique pour appeler à l’action climatique avant les négociations climatiques de l’ONU (COP27) en Égypte.

Alors que les Etats parties à la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (CCNUCC) sont attendus cette année, du 7 au 18 novembre 2022, à Charmel-Cheikh, en Égypte, pour les négociations (des Nations unies) sur le climat, les militants pour le climat de tout le continent organisent des «actions pour souligner la gravité de la crise climatique et appeler à une action climatique urgente». Mieux, en perspective de cette COP27, «Les militants demandent non seulement aux gouvernements et aux institutions financières de mettre en place des mesures pour lutter contre la crise clima- tique et mettre fin à l’exploitation des combustibles fossiles, mais aussi d’accélérer les plans et les investissements pour une transition juste et rapide vers les énergies renouvelables. Ces actions seront organisées en solidarité avec les mouvements de grève au niveau mondial pour le climat du 23 septembre, au cours desquelles les militants du climat du monde entier organisent des manifestations pour réclamer la justice climatique», informe un communiqué.

Selon la source, «Dans le sillage des impacts climatiques de plus en plus dévastateurs, les activistes climatiques en première ligne de la crise climatique soulignent la nécessité pour les nations développées de réduire leur dépendance aux combustibles fossiles, de financer les personnes les plus touchées afin de renforcer la résilience à ces impacts et de réaliser une transition juste vers les énergies renouvelables. L’Afrique souffrant de manière disproportionnée des impacts de la crise climatique, les activistes climatiques espèrent que ces actions prévues inciteront à une action climatique décisive».

Des activités clés de cette manifestation qui concerne tout le continent se dérouleront du 18 septembre au 4 octobre 2022, en des heures bien déterminées dans différentes villes retenues dans plusieurs pays. Il s’agit, entre autres, de matchs de football, d’expositions, concerts musicaux, de sensibilisation, de marches notamment une pour la justice climatique visant la Banque africaine de développement (BAD) et pour le climat pour mettre en avant les demandes des activistes climatiques appelant à l’action climatique avant les négociations climatiques de l’ONU (COP27), d’ateliers sur des solution d’énergies renouvelables, contre la mise aux enchères de blocs pétroliers et gaziers, contre la centrale électrique charbon/gaz,etc. Les villes retenues pour cet activisme climatique sont : Kasese (Ouganda) ; Accra (Ghana) ; Kinshasa, Goma et Bukavu (République démocratique du Congo– RDC) ; San-Pedro (Côte d’Ivoire) ; Cotonou (BENIN) ; Lomé (Togo) ; Yaoundé (Cameroun) et Gitega (Burundi). Au Sénégal, il est prévu une rencontre virtuel sur «Twitter Storm visant le Président Macky Sall et le Chancelier Scholz, en relation avec le développement du gaz au Sénégal, le 23 septembre à 11h GMT». Vont aussi accueillir des événements de ces activistes du climat, les villes de Nairobi (Kenya) et Abuja (Nigeria). En Afrique du Sud, «pendant les mouvements de grève du climat de cette année au niveau mondial, plusieurs événements et journées d’action» sont programmés à Cape Town, Western Cape ; à Sasolburg, Free State et à Mokopane, Limpopo.

Sud quotidien 

You may also like

Leave a Comment