Home À la une Communiqué du Coordonnateur du collectif des jeunes Medinois

Communiqué du Coordonnateur du collectif des jeunes Medinois

by Dakarois
0 comment

COLLECTIF DES JEUNES MEDINOIS: 1 –
MAIRIE BAMBA FALL: 0 !!!

(Un But à domicile)

Le Maire est l’autorité suprême de la commune. Et le terme «édile» insiste sur sa primauté par rapport aux autres citoyens auxquels il administre.

Toutefois, sa suprématie ne doit aucunement lui permettre de chercher à éblouir ses administrés par des projets sadiquement cynique dont le dernier en date est cette incompréhensible nébuleuse contenue dans cet accord de partenariat le liant avec des bailleurs de fonds pour la fourniture et la pose de gazon synthétique.

Vouloir, par la suite, nous inciter à gober l’objectivité du projet de privatisation du terrain de l’école Médine relève d’une tentative inique d’extorsion et de saupoudrage de notre pensée intellectuelle sans laquelle il n’y a rien d’humanité.

Même s’il avère exact que la loi lui offre toutes les prérogatives à s’allier des mécènes pour un P.P.P (Partenariat Public Privé) gagnant-gagnant, ceci ne lui confère aucunement le droit de promouvoir des projets d’opacité terriblement honteux, de nature à altérer gravement ce « commun vouloir de vie commune».

D’ailleurs, l’une des plus grandes erreurs l’autorité municipale, est de penser que ses manipulations dictatoriales, typiquement esclavagistes doivent, à coup-sûr, passer à tous les coups, « PAR LA FORCE DOLLE MBAM » nak.

Ce projet qui n’obéit à aucunes normes de bienséance est juste élaboré par des « requins » dans le but de se construire une identité leur permettant d’exhiber une mégalomanie ostentatoirement outrancière pour assoir une légitimité qui leur assure une crédibilité que nous jugeons tous ILLEGALE.

Et notre cher maire, monsieur BAMBALY FALL, en l’occurrence, pour des motifs électoralistes, bien que n’ignorant pas les motivations réelles de ces pseudos mécènes, n’a pas d’autre choix que d’accepter ledit projet sans préalablement le soumettre à un effort d’analyse philanthropique.

En ma claire conscience, je conçois mal qu’un projet d’une telle envergure puisse soulever autant de contestations alors que celui de MERMOZ SACRE COEUR, est passé comme lettre à la poste.

Cette forme de gouvernance ténébreuse qui défend un système d’antivaleur incarnée par la personne du maire doit inciter tous les jeunes médinois à se mobiliser pour dénoncer énergiquement l’opacité dans la gestion des affaires de la cité vu que cette propension à escroquer mentalement ses concitoyens fausse la courtoisie républicaine.

En définitive, ce projet n’est rien d’autre qu’une apparente promesse flatteuse et même trompeuse, qu’il se donne volontairement pour faire croire que c’est pour le développement de la Médina, alors qu’au contraire c’est conçu à dessein de fructifier des capitaux vilement malsains, chose que nous ne devons jamais accepter.

L’HÔTEL TERROU BI SE TROUVE AU CŒUR DE LA MEDINA et pourtant il ne nous appartient pas.

S’il privatise le terrain de l’Ecole Médine, il ne nous appartiendrait plus.

Il est temps que la population médinoise se conscientise davantage en se départant de certains stéréotypes (clichés) qui sont de nature à compromettre cette belle embellie dont nous avions toujours bénéficié de la jouissance.

Et si nous nous cramponnons dans cette idéologie moyenâgeuse, jamais cette ambiance de Paix, jadis propice à notre épanouissement, ne sera retrouvée.

Une commune doit se gérer, en ayant comme sacerdoce la création d’un cadre de vie et d’expression convenable à tous. Le rôle de l’autorité municipale dans le maintien de la volonté de vivre ensemble en harmonie et du plein épanouissement de tous doit être primordial.

Malheureusement, cette façon de faire de monsieur le Maire et de ses acolytes, n’augure rien de bon.

Concomitamment à ce que ma bonne conscience se fasse de cette tentative d’intoxication et de spoliation de notre patrimoine, j’interpelle solennellement le sieur Bamba FALL à faire preuve d’objectivité et de bon sens, en évitant de s’aventurer dans un terrain hyper glissant qui commence sérieusement à le faire démystifier.

Car vouloir imposer «par la force dollé mbam» , bon gré , mal gré, cette privatisation relève être d’une cécité intellectuelle moralement suspecte.

Mon cher Maire Bamba FALL, tu as toujours été le sel qui assaisonnait notre humeur quotidien. T’entendre faire les louanges de tes réalisations demeurait pour nous un bonheur incommensurable.

Je me régalais de ta présence à la tête de la Mairie, tellement tu t’excelles par ton talent stratosphériquement phénoménal.

Ceci étant dit, rien ne doit t’obliger à changer de fusil d’épaule et à vouloir t’encombrer de ce qui te gêne.

Etre contre ce projet, ne signifie aucunement s’allier contre ta personne mais plutôt contre cette stupide idée de privatisation qui se subsume dans l’expresssion « Qui aime bien, châtie bien ».

Et c’est une preuve d’affection que d’être dur avec quelqu’un, de souligner ses défauts. Mieux vaut souffrir d’avoir aimé que de souffrir de n’avoir jamais aimé. Moi mome, très sincèrement je suis fan de toi mais pas de cette idée, n’en déplaise à tes thuriféraires qui peuvent penser autrement.

Au collectif des jeunes médinois, j’ai l’honneur et le privilège, au nom de ma modeste personne de vous adresser mes très sincères félicitations pour cette démonstration de force montrant votre capacité de nuisance dans ce combat oh combien, noble pour la sauvegarde de ce patrimoine commun.

Merci pour votre amitié généreuse. Votre présence nous assure de votre sympathie, de votre bravoure, de votre détermination et cela nous réconforte profondément.

Walahi, téye mome kholl sédone na torop waye !!!

Mais nak, souma nékone yéne, jour bi prêfet bi arrétéwé chantier bi, jour bobou nak, nguéne norone arreté niakhtou bi (lamentations), tambali nak JUBLIER chaque jour ndakh jour bobou nguéne gagner combat bi.

Ndakh, mane mome très franchement, depuis jour bobou la arrêté dici wakh, ba kérok, préfét di décidé watt lénene.

UN COUP K.O !!!

HASTA LA VICTORIA SIEMPRE !!!

Le coordinateur Ame Deme

You may also like

Leave a Comment