Home À la une Côté d’Ivoire : Une épidémie de dengue continue à faire des ravages

Côté d’Ivoire : Une épidémie de dengue continue à faire des ravages

34
0

Dupuis le 22 mars, une épidémie de dengue s’est déclarée en Côte d’Ivoire, touchant principalement la ville d’Abidjan en faisant un mort dont 11 cas enregistrés, annoncé par le ministère ivoirien de la Santé.

« 11 cas confirmés de dengue ont été détectés en Côte d’Ivoire, principalement dans le district autonome d’Abidjan », indique Le Vigile, une publication officielle du ministère de la Santé.

Les neufs cas proviennent de la capitale et deux deux autres provenant de la ville  d’Adiaké, située à 90 km à l’est d’Abijan, la capitale économique ivoirienne de 5,6 millions d’habitants, et de Daloa (centre-ouest), selon le ministère.

Pour rappel, la fièvre du Dengue est caractérisée par l’apparition soudaine d’une forte fièvre, de graves maux de tête, une douleur derrière les yeux et des douleurs dans les muscles et les articulations. Certains peuvent également avoir une éruption cutanée et divers degrés de saignement dans diverses parties du corps (notamment le nez, la bouche et les gencives ou des ecchymoses).

La maladie symptomatique peut varier de la fièvre de la dengue à la fièvre hémorragique qui est plus grave.
Fièvre hémorragique de la dengue est une forme plus grave, observée seulement chez une faible proportion des personnes infectées.

Fièvre hémorragique de la dengue

Fièvre hémorragique de la dengue est une maladie caractérisée par 3 phases; phase fébrile avec forte fièvre continue généralement inférieure à 7 jours; phase critique (fuite de plasma) d’une durée de 1 à 2 jours, généralement apparente lorsque la fièvre baisse, entraînant un choc si elle n’est pas détectée et traitée rapidement; phase de convalescence d’une durée de 2 à 5 jours avec amélioration de l’appétit, bradycardie (accélération du rythme cardiaque), éruption cutanée convalescente (plaques blanches sur fond rouge), souvent accompagnée de démangeaisons généralisées (plus intense dans les paumes et les plantes des pieds) et de diurèse (augmentation du débit urinaire).

Syndrome de choc de la dengue est une complication dangereuse de la dengue et est associé à une mortalité élevée. La dengue sévère survient à la suite d’une infection secondaire par un virus différent Une perméabilité vasculaire accrue, associée à un dysfonctionnement du myocarde et à une déshydratation, contribue à un choc entraînant une défaillance multi organique.

Previous articleTriste Nouvelle, l’avocat de Mansour Faye, Me Pape Jean Seye est décédé suite à une Malaise.
Next articleForum économique de Milan: Investir au Sénégal…

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here