Home À la une Deltacron le nouveau variant détecté

Deltacron le nouveau variant détecté

by Italvina
0 comment

Les premiers cas d’un nouveau variant du coronavirus Deltacron ont été découverts en Israël, alors que les responsables sanitaires mettent en garde contre une reprise de l’épidémie.

Les cas du variant Deltacron sont des personnes revenues d’un séjour en Europe. Ce nouveau variant serait un mélange de Delta et Omicron

Après un pic sévère des contaminations dues au variant Omicron en janvier, le pays avait réussi à contrôler l’épidémie, parvenant même à supprimer toutes les restrictions au début du mois de mars. Selon les experts, ce variant ne suscite pour l’heure aucune inquiétude et n’a pas été classé comme « virulent », précisant que le vaccin fonctionne contre lui.

La souche a été découverte il y a environ deux mois en Europe mais elle ne s’est pas propagée et n’est pas devenue dominante. Les autorités sanitaires exhortent à la prudence à la veille de la fête de Pourim, propice aux rassemblements et fêtes en nombre.

Qu’est-ce que Deltacron

Comme son nom l’indique, Deltacron est un variant hybride, qui combine dans une même cellule à la fois des caractéristiques de Delta, et d’autres d’Omicron. Par quel mécanisme ? « Lors de la co-infection d’un individu par deux variants différents, une nouvelle souche, dont le génome est une mosaïque des deux variants initiaux, peut émerger », explique Santé publique France, qui a mené une analyse de risques sur les variants émergents du SARS-CoV2.

Plus qu’un simple variant, Deltacron, qui répond au nom scientifique de AY.4/BA.1, est un variant dit recombinant. « Nous avons connaissance de cette recombinaison. C’est une combinaison entre Delta AY.4 et Omicron BA.1 », a confirmé mercredi Maria Van Kerkhove, épidémiologiste en chef à l’OMS, illustrant ainsi la reconnaissance par l’OMS de ce variant Deltacron.

Et c’est en France que ce recombinant a été détecté pour la première fois, sur un prélèvement effectué le 17 janvier, détaille santé publique de France , qui a mis en place un suivi renforcé de ces co-infections Delta/Omicron « afin de détecter au plus tôt les possibles recombinants »

You may also like

Leave a Comment