Home Actualité Elections locales : Bagarre entre militants de Bamba Fall et Cheikh Ba

Elections locales : Bagarre entre militants de Bamba Fall et Cheikh Ba

by Nafi
0 comment

Astou Séne, militante de Bamba Fall réélu à la tête de la municipalité a été jugé hier par le tribunal de flagrants délits de Dakar. Elle a été accusée d’avoir lacéré le visage de la plaignante Fatou Wade militante de Cheikh Ba. Deux ans dont 3 mois a été requis par le procureur. Elle écope finalement de six mois ferme.

Malgré l’intervention des religieux pour des élections apaisées, cela n’a pas été le cas dans l’ensemble du territoire national. C’est le cas à Medina où Fatou Wade militante de Cheikh Ba accuse Astou Séne, militante de Bamba Fall d’avoir lacéré son visage. L’affaire est passée hier au niveau du tribunal de flagrants délits de Dakar.

Deux ans dont six mois ferme a été requis par le parquet et le tribunal a suivi son réquisitoire. A la barre Astou se défend en vain. D’après elle la un ami lui a signifié que la plaignante la traite de tous les noms sur les réseaux sociaux allant jusqu’à traiter sa mère de mendiante. C’est en se rendant chez sa mère que Fatou est venue vers elle avec une lame et l’a lacéré le bras. Elle essaye de détourner sa main et elle s’est blessée au visage.

Fatou Wade soutient que Astou a créé un pseudonyme « Domou Medina» pour lancer des piques avant d’essayer de l’intimider par SMS sous peine de divulguerez des informations sur elle. Elle l’a taxé de fille de joie et d’avoir couché avec son défunt père. C’est en se rendant en Tiléne qu’elle l’a interpellé et elle ne se souvient de rien de plus parce qu’elle s’est évanouie ».

Me El Hadj Diouf de la partie civile croit que la prévenue devrait être jugée dans une cour de chambre criminelle car elle avait l’intention de tuer. Le parquet ne partage pas l’excuse de légitime défense et de provocation raison pour laquelle il a requis six mois d’emprisonnement ferme contre Fatou Séne. Par contre La Défense juge le dossier purement politique et que la préméditation doit être écartée.

Le tribunal a condamné Fatou à six mois fermes et une amende de deux millions à verser à la plaignante en guise de dommage et intérêt.

You may also like

Leave a Comment