Home Société ÉTAT D’URGENCE ET COUVRE-FEU DEPUIS PLUS DE DEUX MOIS : ÉVITER LA PANIQUE ET LE CHAOS.

ÉTAT D’URGENCE ET COUVRE-FEU DEPUIS PLUS DE DEUX MOIS : ÉVITER LA PANIQUE ET LE CHAOS.

by BMCBS
0 comment

Dès l’arrivée de la pandémie du CORONAVIRUS sur le territoire sénégalais, les autorités ont pris des décisions pour stopper, de manière radicale, sa propagation dans l’étendu du territoire. Parmi ces décisions, il y a la fermeture des écoles et universités, celle des mosquées et des églises, mais aussi la fermeture de toutes les frontières. Se sont ajoutés à ces mesures l’interdiction de toute forme de manifestation et de rassemblement, l’instauration de l’état d’urgence et d’un couvre-feu de 20H00 jusqu’à 06H00, la limitation des passagers dans les transports en commun, l’interdiction des transports inter-régionaux, la fermeture de certains marchés et grandes surfaces, l’obligation de porter un masque, sans oublier les 1 000 milliards mobilisés pour financer la mise en œuvre du plan dénommé FORCE COVID-19.

Le constat deux mois après l’entrée en vigueur de ces mesures est que, à part les cas importés, nos autorités ne semblent pas avoir une maîtrise dans l’endiguement des cas contacts et des cas communautaires.
La maladie ne cesse de se propager en maints endroits sur le territoire national, avec maintenant 11 régions contaminées sur les 14. Le nombre de cas déclarés positifs a été multiplié par 6 entre le mois de mars et le mois d’avril.

Ainsi, depuis plus de deux mois, les sénégalais sont privés de leurs droits et libertés : de circuler librement, de fréquenter les lieux de culte ou de travail, de tenir des manifestations ,entre autres. Aujourd’hui, le gouvernement, à travers un décret présidentiel, a pris la décision de prolonger l’état d’urgence et le couvre-feu jusqu’au 02 JUIN prochain.

Dans le cadre de notre rôle d’observateur et d’acteur de la société civile, nous tenons à alerter le Président Macky SALL et son gouvernement, sur le chaos qui guette notre pays si la situation persiste. En effet, l’analyse de la situation nous a conduits à déduire de ce que nous voyons qu’il arrivera un moment où les sénégalais ne pourront plus continuer à respecter ni l’état d’urgence ni le couvre-feu et ils seront alors beaucoup à braver les forces de l’ordre. Ce qui risque d’installer un regrettable chaos dans le pays. Nous lui suggérons surtout d’évaluer les décisions prises jusqu’ici, et de prendre, le cas échéant, des décisions plus efficaces pour endiguer la propagation de ce virus et l’affaissement en cours de notre économie. Nous l’invitons également à parer à une mauvaise gestion de l’aide alimentaire qui ne fera qu’installer encore plus les familles durement éprouvées et impactées par les effets induits de cette pandémie, dans la précarité, les laissant ainsi à la merci du covid-19.

Notre mouvement « Sénégal Notre Priorité (SNP) », était durant ces deux mois sur le terrain à sensibiliser et à conscientiser nos compatriotes sur la pandémie, à distribuer des gels hydro-alcooliques et des masques de protection avec ses propres moyens, mais aussi des affiches et des flyers sensibilisant sur les mesures barrières définies par le Ministère de la Santé et l’Action Sociale (MSAS). Après plusieurs semaines dans les marchés, aux arrêts bus, dans les grandes surfaces, dans les quartiers, dans la circulation, et en bien d’autres endroits, nous proposons à l’État du Sénégal deux à trois pistes pour aider à la sortie de cette crise sanitaire :

👉 Premièrement : UN CONFINEMENT TOTAL DE 14 JOURS DANS TOUTES LES RÉGIONS TOUCHÉES PAR LE COVID 19.

La fermeture des frontières a permis aux autorités de maîtriser les cas importés. Mais nul n’est pas sans savoir que nos autorités n’ont pas encore maîtrisé les cas contacts et ceux issus de la transmission communautaire et pour cela, nous proposons un confinement de toutes les régions touchées pour au moin 14 jours. Cela pourrait participer, sous quatorzaine, à aider à neutraliser le virus, en amenant les cas positifs dans les structures de traitement et de mettre en quarantaine les cas de contact suspects.

NB: Il faudra bien sûr veiller à ce que toutes les conditions soient réunies pour un confinement total.

👉 Deuxièmement : PASSER AU TEST MASSIF.

Il s’agit de passer à 10 000, voire à 30 000 tests par jour dans les régions, les départements et les communes touchés par le COVID-19.

Cela va nous permettre d’identifier les cas positifs le plus tôt possible pour une prise en charge précoce.

👉 TROISIÈMEMENT : VIVRE AVEC LE VIRUS.

C’est-à-dire garder en tête que le virus est là et nous allons, désormais vivre avec lui jusqu’à l’apparition du vaccin ou d’un traitement officiels. Ce qui va nécessiter une continuité dans le respect strict des mesures barrières édictées par nos autorités sanitaires.

Dans la même lancée, il faut renforcer nos hôpitaux en augmentant les capacités d’accueil et les lits de réanimation.

Ce sont là les propositions de SNP au gouvernement de Macky SALL, en espérant leur prise en compte avant qu’il ne soit trop tard, en attendant les résultats d’essais sur le remède Malgache, le COVID Organic ou tout autre traitement.

Sénégal Notre Priorité (SNP) Fait à Dakar, le 10 Mai 2020.
+221 78 133 22 53

You may also like

Leave a Comment