Home À la une Hausse des prix des denrées: le sucre introuvable 

Hausse des prix des denrées: le sucre introuvable 

by Italvina
0 comment

Pratiquement tout les denrées de première nécessité ont connu des hausses fulgurantes comme le cas du sucre qui a connu une augmentation de 25 cfa sur son prix.C’est d’ailleurs pour cette raison il reste introuvable sur le marché.

Depuis quelques temps on note une flambée des prix de certains produits alimentaires au Sénégal.Ce qui occasionne la rareté de certains produits comme le cas du sucre qui a connu une augmenter de 25 Fcfa de son prix.C’est ce qui a poussé bon nombre de commerçants et grossiste à cacher leurs marchandises.Ces derniers détiennent encore des stocks de sucre passant de 600 francs à 625 francs CFA dans leurs magasins,pour inciter les sénégalais à acheter malgré l’augmentation.

Pour certains commerçants les véritables raisons de cette augmentation est méconnaissable mais le phénomène est bien là parce que le sac de 50 kilos qui coûtait 27.750 frs vaut maintenant 31.200Fcfa,nous confirme un commerçant répondant sous le nom de Alioune Sarr « Nous ne connaissons pas les raisons de l’augmentation.Mais,le sac de 50 kilos qui coûtait 27.750 frc vaut maintenant 31.200 Fcfa. »

Pour ce qui concerne les grossistes, ils ont fixer une évidence soit il y’a rupture de stock,soit il y’a augmentation et dans tout les cas les sénégalais en souffres.

Omar Diao président de l’association des consommateurs dénonce cette hausse notée sur le prix du sucre en poudre « puisque le prix du sucre est homologué,pour qu’il puisse être modifié,il faut d’abord une concertation avec tous les acteurs.A cette effet,il faut le rassemblement du conseil technique pour faire l’état des choses »exprime-t-il.

Par ailleurs,l’union nationale des commerçants et industriels du Sénégal semble connaître les raisons de cette hausse,et explique que cela est due au coût du transport .«C’est une hausse qui peut se comprendre par l’augmentation des prix du transport que nous condamnons fermement. Avant toute augmentation,il doit y avoir une communication interne. »précise Alla Dieng, directeur exécutif de l’Unacois Yessal.

You may also like

Leave a Comment