Home À la une IL TABASSE SA FEMME ET SON DOMESTIQUE

IL TABASSE SA FEMME ET SON DOMESTIQUE

by BMCBS
0 comment

 

Mariée à un commerçant et en instance de divorce, ce dernier la tabasse pour une histoire de clé et s’en prend aussi à sa domestique.

Un commerçant répondant au pseudo de G. Amar tabasse son épouse S. Gueye et sa domestique S. Sarr avant de les menacer de mort avec une pelle à Bayakh. Le jour des faits S. Gueye elle aussi commerçante avait fermé son magasin qui est source de différent avec son mari pour partir acheter de la marchandise. Seulement son mari c’est présenté derrière elle pour prendre la clé à sa domestique S. Sarr. Elle refuse de lui donner car il ne s’entend pas bien avec son patron. Elle informe son patron à son arrivée. Cette dernière dans tous ses états se rend au magasin de époux pour l’avertir de ne plus toucher à sa clé. En colère il va s’attaquer au domestique et à sa femme qui tente de défendre sa domestique. Il finit par la cogner contre le frigo et les menaces de les tuer toutes les deux. C’est en réponse à cela qu’elles porteront plainte pour coups et blessures volontaires et menaces de mort contre leur bourreau auprès de la gendarmerie.

Arrêté et sous mandat de dépôt, G. Amar niait les faits face au juge du tribunal de grande instance de Thies. Il déclare être en instance de divorce avec sa femme raison pour laquelle elles ont complotées pour le mettre derrière les barreaux.Par contre son épouse soutient être battue par son mari, cogner contre le frigo et menacée par ce dernier, des propos soutenus par la domestique. Pour la robe noire de la partie civile, les coups et blessures volontaires sont avérés et justifiés par un certificat médical. Concernant les menaces, sont des accusations de sa femme qui sont confirmées par sa domestique. Le conseiller du mis en cause demande une disqualification des accusations car son client niait les faits. Le procureur le décrit comme quelqu’un qui fuit ses responsabilités et que ceci n’est pas un complot. Il requiert un peine de 6 mois avec sursis. Le délibéré sera pour le 1er décembre 2021.

Mariée à un commerçant et en instance de divorce, ce dernier la tabasse pour une histoire de clé et s’en prend aussi à sa domestique.

Une histoire de violence noter à Bayakh. Un commerçant répondant au pseudo de G. Amar tabasse son épouse S. Gueye et sa domestique S. Sarr avant de les menacer de mort avec une pelle. Le jour des faits S. Gueye elle aussi commerçante avait fermé son magasin qui est source de différent avec son mari pour partir acheter de la marchandise. Seulement son mari c’est présenté derrière elle pour prendre la clé à sa domestique S. Sarr. Elle refuse de lui donner car il ne s’entend pas bien avec son patron. Elle informe son patron à son arrivée. Cette dernière dans tous ses états se rend au magasin de époux pour l’avertir de ne plus toucher à sa clé. En colère il va s’attaquer au domestique et à sa femme qui tente de défendre sa domestique. Il finit par la cogner contre le frigo et les menaces de les tuer toutes les deux. C’est en réponse à cela qu’elles porteront plainte pour coups et blessures volontaires et menaces de mort contre leur bourreau auprès de la gendarmerie.

Arrêté et sous mandat de dépôt, G. Amar niait les faits face au juge du tribunal de grande instance de Thies. Il déclare être en instance de divorce avec sa femme raison pour laquelle elles ont complotées pour le mettre derrière les barreaux.Par contre son épouse soutient être battue par son mari, cogner contre le frigo et menacée par ce dernier, des propos soutenus par la domestique. Pour la robe noire de la partie civile, les coups et blessures volontaires sont avérés et justifiés par un certificat médical. Concernant les menaces, sont des accusations de sa femme qui sont confirmées par sa domestique. Le conseiller du mis en cause demande une disqualification des accusations car son client niait les faits.

Le procureur le décrit comme quelqu’un qui fuit ses responsabilités et que ceci n’est pas un complot. Il requiert un peine de 6 mois avec sursis. Le délibéré sera pour le 1er décembre 2021.

You may also like

Leave a Comment