Home À la une La famille de François Mancabou réclame le corps du défunt et exige que justice soit faite sur ce dossier

La famille de François Mancabou réclame le corps du défunt et exige que justice soit faite sur ce dossier

by Abdoulaye Barry
0 comment

Quelques jours après la mort de François Macanbou, suite à sa détention dans les locaux du commissariat de Dakar, la famille Mancabou et ses avocats ont fait face à la presse ce vendredi 5 août 2022, pour réclamer le corps de François et que la lumière soit faite à sa disparition. Arrêté à son domicile le 17 juin 2022, jour de marche annoncée par l’opposition regroupée au sein de la Coalition Yewwi askan Wi (Yaw), François fut déclaré comme éléments appartenant à un groupe appelé «Force spéciale» qui voulait commettre des actes de sabotage d’infrastructures publiques et planifié des actions terroristes et de subversion. François fut interné à l’hôpital principal de Dakar après avoir été « victime de torture », il a succombé à ses blessures nous révèle sa famille. Finalement, Il a rendu l’âme le 13 juillet 2022.


La famille de François Mancabou réclame le corps pour qu’il soit inhumé et réclame que la lumière soit faite nous dit son frère Raymonne Mancabou « La mort de François nous a laissé dans le vide. Tout ce que nous voulons, c’est récupérer son corps et l’inhumer pour que son âme puisse reposer en paix. Nous réclamons la justice au niveau national et international et nous faisons confiance à Amnesty International.»

Me Amadou Diallo, avocat de la famille, s’est dit désespéré dans les conditions sur lesquelles certaines personnes meurent en état de détention au Sénégal « Le Sénégal doit dépasser ces genres de situation. Le fait qu’une personne meurt en état détention sans aucune poursuite d’enquête. » Poursuivant son discours Me Amadou Diallo annonce que le procureur de la république ne veut pas impliquer la responsabilité des forces de sécurité dans cette affaire. Il revient aussi sur la vidéo mais ils ont adressé un courriel au procureur pour lui demander la vidéo de 13 minutes qui couvrait toute la période de détention de François Macanbou. Mais ils n’ont eu aucune réponse jusqu’à présent.


Pour le directeur général d’Amnesty international Sénégal, Seydi Gassama dit-il « Prenant l’exemple de l’ancien président Hussein Habré, la famille a le droit de déposer une plainte partout dans le monde »

Alhousseiny Djigo

You may also like

Leave a Comment