Home Actualité La ministre du Commerce révèle la hausse du prix du ciment 

La ministre du Commerce révèle la hausse du prix du ciment 

by Alhousseynou
0 comment

Accordée dans une longue interview avec Dakaractu ce lundi 29 août 2022, le ministre du commerce et des petites et moyennes entreprises, Aminata Assome Diatta, a pu revenir sur la hausse du prix du ciment et les difficultés auxquelles sont confrontées les cimenteries du Sénégal puis rassure qu’un prix exact sera appliqué sur le marché.

Dans le cadre de la hausse du prix du ciment, les cimenteries du Sénégal  sont confrontées à des dénombres difficultés liées à une inflation des prix de certains produits sur le marché mondial. C’est pour cela, on remarque des perturbations dans les productions sur les prix du ciment, souligne la ministre sénégalaise du Commerce, Aminata Assome Diatta

La ministre du commerce Aminata Assome Diatta  révèle dans son entretien avec Dakaractu que « C’est la même situation du marché international qui frappe les industries de  cimenterie du Sénégal. Elles exportent des produits dont les prix sont très élevés sur le plan international. Et face à cette situation, forcément les coûts de production sont impactés. C’est pourquoi je considère que la demande des acteurs du secteur pour une augmentation sur les prix est justifiée. 

En à croire, Aminata Assome Diatta « Nous avions déjà produit une étude et nous avons trouvé que véritablement les cimenteries méritent de bénéficier d’un coup de pouce. N’oublions pas aussi que ce sont des sénégalais qui y travaillent et si ces entreprises ne peuvent plus tourner, elles vont fermer leurs portes et ces personnes qui y travaillent seront envoyées au chômage. Et si ces personnes sont au chômage, ce sont des familles qui sont menacées directement »

Cependant, Aminata Assome Diatta déclare  qu’aucun acteur du  marché ne peut  décider brusquement la hausse du prix des produits. La ministre du commerce révèle que la décision dégagé du conseil national de la consommation de même que le ciment fait partie des produits homologués par un décret présidentiel. « On ne peut pas se réveiller un bon jour et changer des prix. On a déjà échangé avec les acteurs techniquement et nous menons des études avec les services. Ce qui reste c’est de pousser encore la réflexion dans le cadre du Conseil national de la consommation. Parce que le ciment fait partie des produits qui sont homologués par décret et on ne peut pas se réveiller un bon jour et décider de la hausse du prix. Il faudrait d’abord passer par le Conseil national de la consommation pour voir exactement tous les paramètres qui justifient le choix d’une telle décision ».

Pour en finir , Aminata Assome Diatta rassure qu’une proposition sera faite au gouvernement pour fixer les prix exacts qui seront appliquer et pratiquer une bonne fois pour toutes.

Djeynaba welle (stagiaire)

You may also like

Leave a Comment