Home Économie Le chef de mission du FMI voit l’économie sénégalaise comme l’une des plus stables du continent africain.

Le chef de mission du FMI voit l’économie sénégalaise comme l’une des plus stables du continent africain.

by Gning
0 comment

Le chef de mission du Fonds Monétaire International au Sénégal, M. Edward Gamayel a fait face à la presse aujourd’hui, mardi 15 novembre 2022, au ministère des Finances. Le but de ce face à face avec les journalistes est de mener une synthèse après la revue du Fonds destiné au programme économique et financier, entretenant entre le Sénégal et le Fonds Monétaire International (FMI).

Cela fait à peu près deux semaines que le chef de mission du FMI et son équipe sont au Sénégal. Ce séjour de M. Gamayel au Sénégal avait pour objectif d’échanger avec l’Etat du Sénégal sur le programme économique et financier dont le dossier sera certainement présenté au gouvernement en fin décembre 2022. Selon le chef de mission du FMI au Sénégal, l’économie sénégalaise est beaucoup plus stable que celles des pays de la sous-région. Il pense même que le Sénégal est l’un des pays du continent avec l’économie la plus stable. « Pour l’année 2022, nous estimons une baisse de la croissance économique vers 4,7%. Cette croissance est encourageante si nous prenons en considération l’avènement de la Covid-19, la guerre entre l’Ukraine et de la Russie ou encore la hausse des prix des denrées alimentaires », renforce le chef de mission du FMI au Sénégal, M. Edward Gamayel. Cependant, M. Edward Gamayel pense qu’en 2023, la situation va s’améliorer. Selon le chef de mission du FMI au Sénégal, la croissance atteindra aux environs de 8 ou 7% grâce aux champs pétroliers et gaziers qui vont démarrer d’ici la fin de l’année prochaine. « Concernant l’inflammation, elle va baisser naturellement l’année prochaine jusqu’à 2 à 3%. Ceci concerne l’environnement économique et l’inflammation », poursuit Gamayel.

Dans le cadre des Finances Publics, le gouvernement sénégalais s’était engagé lors des dernières revues pour un déficit de 6,2% cette année. Si l’on croit Edward, l’engagement est toujours tenu du côté de l’Etat du Sénégal. Par rapport aux recettes, le chef de mission du FMI affirme qu’elles sont bonnes, vu ce qui a été prévu cette année. Pour les dépenses, il y a des changements qui ont été notés. Les dépenses pour subvention ont nettement doublé par rapport à la loi de finance rectificative. « On estimait les subventions cette année de l’ordre 300 milliards et on pense atteindre les 750 milliards », a expliqué M. Edward Gamayel. Par ailleurs, le Sénégal a soumis à l’Assemblée nationale qui a un déficit de 5,5% pour l’année prochaine. Selon le chef de mission, les recettes de l’année prochaine seront plus intéressantes que celles de cette année.

You may also like

Leave a Comment