Home À la une Le CNG prend de nouvelle mesures fortes pour la saison de lutte 2022-2023

Le CNG prend de nouvelle mesures fortes pour la saison de lutte 2022-2023

by Astou Sow
0 comment

Hier jeudi 22 septembre, Birane Sène et son équipe faisaient face à des acteurs de la lutte, en particulier ceux avec frappe. Tous présent dans la salle de réunion de l’arène nationale, le président a profité de l’occasion pour rappeler les nouvelles mesures prises pour la saison 2022-2023.

Bira Sène et son équipe faisaient face à des acteurs de la lutte, en particulier ceux avec frappe. Il a profité de l’occasion pour faire connaître les nouvelles mesures prises pour l’exercice 2022-2023. Pour rappel, la réunion a été présidée par le président Bira Sène, le vice-président Meissa, le Directeur administratif Ndiamé et le Directeur Technique National Khalifa Sow.

Parmi les nouvelles mesures, on peut en citer les combats préliminaires, (le temps passe de 25 à 15 minutes) c’est à dire (2x5mn et éventuellement une prolongation de 5mn.)

Pour les grands combats, le temps passe de 40 à 25mn (2x10mn et une éventuelle prolongation de 5mn.)

Il y’a aussi, «les cagoulards, ils seront non seulement obligatoirement identifiés mais ne pourront même plus accéder dans l’arène et les coaches ne seront plus acceptés que ceux qui ont passé la formation au CNG. Mais aussi, ils devront maintenant obligatoirement se munir d’une serviette, d’une bouteille d’eau et d’une tenue de sport», a affirmé le président.

Par rapport au démarrage des combats, le CNG a retenu que «les combats préliminaires démarrent à 16h00 et de siffler le combat-leader à 19h00.» Mais vu l’insistance des promoteurs qui ont demandé qu’on revoie ces deux dispositions, il n’est pas exclu que l’instance dirigeante de la lutte y apporte quelques petits réglages. Par exemple, un promoteur qui a proposé qu’on relève l’heure à «16h45mn». Et le CNG pourrait le leur concéder puisqu’il n’a pas été aussi flexible sur ces deux points.

Bira Séne et son équipe ont aussi souligné le cas des cumul de fonctions. Ils ont fait savoir «qu’il n’est plus autorisé à quelqu’un, dorénavant, d’être à la fois promoteur, manager, entre autres fonctions cumulables», ont-ils précisé.

You may also like

Leave a Comment