Home À la une Polémique autour des marchés de riz : La réussite du jeune Ryan Hachem commencerait-elle à déranger ?

Polémique autour des marchés de riz : La réussite du jeune Ryan Hachem commencerait-elle à déranger ?

by Almamy Sylla
0 comment

Au centre d’une polémique par rapport à l’attribution des marchés de riz dans le cadre du programme d’aide alimentaire lancé par le gouvernement du Sénégal face au Coronavirus, la société Aventi apporte des précisions. Ryan Hachem apporte les preuves de l’existence réel de sa structure dans l’importation de riz au Sénégal. A travers un document envoyé à D221, il a été aussi question d’une clarification par rapport au marché obtenu.

Les jeunes n’ont pas le droit de réussite au Sénégal. C’est le résumé qu’on peut faire des différents commentaires lus au sujet du propriétaire de la société Avanti et de la chaîne de restauration Planete Kebab.

Ryan Hachem, jeune sénégalais d’origine libanaise né en 1981 et grandi à Kaolack d’un père chirurgien fait les « choux gras » des réseaux sociaux depuis la publication de la liste des importateurs de riz retenus.

En effet, depuis son retour de France après des études en Marketing et Commerce pendant 5 ans, il lança une chaîne de restauration à succès connu de tout Dakar Planet Kebab.

Planète Kebab
Apres 3 ans de succès dans la restauration et 7 ouvertures notamment au Ghana qui s’est soldé par un échec, il s’est lancé dans l’importation du riz qui est un secteur très capitalistique, avec des marges très faibles (autour de 5.000 frs) la tonne.

Au départ sa famille n’avait jamais cautionné son investissement dans le riz eu égards aux nombreuses fortunes qui se sont défaites dans le négoce du riz à cause de plusieurs risque qu’il est nécessaire de maîtriser, : la commercialisation, le change monétaire, et les délais sous douane.

L’année dernière Ryan Hachem et ses structures ont fait des quantités importantes de riz au Sénégal et ses environs.

Apres 5 ans, il est placé par les 5 plus grands importateurs de riz aux côtés de Louis Dreyfus, Compagnie Commerciale Mandiaye Ndiaye, SDC Holding, SENCOM, STC et autres.

Les fournisseurs retenus sont les fournisseurs les moins disants.
La société Avanti est une société présente dans le dispositif de commercialisation du riz local. Elle opère dans le secteur agro alimentaire depuis 2016 au Sénégal, au Mali et en Guinée faisant plusieurs dizaines de milliers de tonnes par an. Elle est une antenne majeure d’un des plus gros distributeurs mondiales de riz. Son volume de riz n’a cessé de croitre sur les 04 dernières années. Elle a accepté de répondre à l’appel d’offres concernant l’aide alimentaire COVID19 puisqu’elle faisait partie des entreprises disposant du stock. La marge dans le riz étant très faible et le prix facturé assez bas pour un paiement après livraison, la démarche est plus patriotique que pécuniaire. Les structures liées à Avanti sont des structures très connues dans la place et spécialisée dans le domaine alimentaire depuis plusieurs années.

En réponse à l’appel d’offres lancé par le gouvernement du Sénégal, les structures ont répondu en témoignant sur l’honneur qu’elles disposaient du stock et la gendarmerie a vérifié les informations
Actuellement le prix de l’offre sur le marché(278.000frs/tonne) est supérieur au prix auquel l’Etat à acheter (275.000 frs/tonne).
Nouveau venu dans la ligue des importateurs de riz

Malgré cela il a su s’imposer en 4 ans en intégrant le top 5 .Au delà de son stock important disponible, il a été l’un des rares à accepter de se faire payer par l’État après livraison pour être conforme aux règles d’exécution de la dépense publique.

Durant les quatre dernières années la société Aventi est devenue le 4e importateur de riz au Senegal avec un chiffre d’affaires très important.
D’ailleurs, cette société a été l’une des premières à remettre un chèque de 100.000.000 frs comme son au fonds force-covid 19.

L’appel d’offres Covid-19 :
L’appel d’offres s’est joué sur la disponibilité des stocks. En effet, sur le marché des matières premières alimentaires le prix est souvent connu d’avance , cependant les importateurs font la différence sur la disponibilité du stock et l’investissement dans la vallée sur le riz local.

En effet, pour être autorisé à importer, il faut acheter un pourcentage de riz local fixépar le Ministère du Commerce.

Durant cette période marquée par la fermeture des frontières, ses sociétés Afri&co et Avanti sont l’une des rares à disposer de stocks importants.

You may also like

Leave a Comment