Home À la une Politique: « Ousmane Sonko est un rebelle et un dangereux Cafard pour la république » Martèle Me Diaraf Sow

Politique: « Ousmane Sonko est un rebelle et un dangereux Cafard pour la république » Martèle Me Diaraf Sow

by Ibrahima Mbodji
0 comment

Comme à l’accoutumé, Maitre Diaraf Sow ne perd pas du temps à apporter des répliques hyper salés et peu élégants au leader de PASTEF Ousmane SONKO.Cette fois-ci le juriste de formation membre de BBY est allé très loin en taxant ce dernier de « REBELLE DANGEREUX POUR LA REPUBLIQUE »:

 
« Au delà de ce qui l’oppose à la petite  Adji Sarr, une affaire purement privée entre deux violeurs du couvre-feu que seul le Tribunal peut élucider, cet absentéiste de l’Assemblée Nationale Ousmane Sonko, n’a jamais été utile pour son pays.
Personne ne le connaissait lorsque tous ses affaires marchaient à merveille derrière son mentor Tahibou Ndiaye.
 Durant son éphémère carrière politique, elle le sera évidemment, Sonko n’aura réussi qu’une seule chose : diviser le Sénégal et les sénégalais.
Ahouzoubilahi mina cheytani redjîm. Oui il est cheytan (Satan) en chair et en os ; il suffit juste de regarder sa bouche maudite et nauséabonde au relief accidenté de malhonnête pervers sexuel qui refuse d’être jugé en usant de tous les moyens malhonnêtes et exagérés de fumisterie, pour s’en rendre compte très rapidement.
À chaque fois qu’il ouvre sa gueule, c’est pour vomir du feu sur d’honnêtes serviteurs de la République qui ont du mérite pour tout ce qu’ils ont fait et font pour leur patrie et pour la République ; qu’ils s’agissent des soldats de l’armée, des forces de défense et de sécurité, des magistrats ou des agents du parlement ou de l’administration.
Mais à part insulter et accuser d’honnêtes citoyens, mentir en permanence de manière éhontée, monter les sénégalais l’un contre l’autre, endoctriner une partie de notre jeunesse et les transformer par de tout ce qui contraire à un patriote plus précisément à des insulteurs publics sans retenue prêtes à brûler, à voler, à saccager les biens publics et privés et à tuer s’il le faut, Sonko n’a rien foutu de bon pour ce pays, au contraire, il veut le voir brûler.
Nous avons tous vu les rebelles avec leurs habillements démodés et anachroniques, fusils de pointe à la main et leurs visages balaffrés devant les magasins de Auchan et parmi la foule de manifestants, piller et saccager et tirant des coups de feu à bout portant sur des objectifs bien calculés et attaquant et brûlant des maisons d’honnêtes citoyens qui ne partagent pas avec Ousmane Sonko les mêmes idées lors des malheureux évènements de Mars 2021 dont il est l’unique instigateur en appelant à l’insurrection alors qu’il lui suffisait simplement d’aller répondre au Tribunal.Avec son discours meurtrier : « Bëss bi, Bëssou diaay sa bakkane là », 14 innocents sont morts et il s’en fout éperdument. Il veut encore d’autres morts.
Nous avons tous écouté ses amis rebelles qui déclaraient prendre le palais de la République à 6 heures du matin.Propos qu’il a confirmé dans ses imaginations, disant que le Président de la République allait quitter le pays pour se réfugier en Côte d’Ivoire : quelle audace et quelle manque de respect à l’autorité présidentielle !
Donc, nous n’avons aucun doute que Sonko est un rebelle. Il s’attaquera toujours à l’armée et jamais à ses amis indépendantistes.
Revenons un peu en arrière. Tout le monde sait que si Tahibou Ndiaye, l’homme qui avait transigé avec la CREI à coût de Milliards pour sortir de la prison était toujours aux affaires, PASTEF n’existerait jamais et Sonko serait toujours dans l’enrichissement Illicite derrière son patron en bouffant tranquillement ses fonds communs sans tambours ni trompettes.
Personne ne l’entendait jamais cracher du feu et des ignominies sur l’État son employeur qui a fini par l’envoyer ailleurs et cela est tout à fait normal.Si le Président Macky SALL, après son arrivée en 2012 au pouvoir, n’avait pas poursuivi son mentor Tahibou Ndiaye, Sonko n’attaquerait jamais l’État du Sénégal et son Chef jusqu’à se faire radier de la fonction publique.
Ces rappels sont importants pour ceux qui acceptent de réfléchir.
Oui le talibé d’un magouilleur qui défend son patron ne peut être qu’un magouilleur !
N’est ce pas Sonko, en 2013 avant la création de PASTEF, qui avait jugé par le nom d’Allah que Tahibou Ndiaye n’avait même pas de quoi payer un Avocat pour se défendre et que c’est lui qui avait diligenté une quête pour lui payer une robe noire ?
Si  tout ce que nous disons n’est pas vrai, nous invitons Sonko à porter plainte contre nous et nous viendrons avec nos preuves visuelles et sonores.
N’est ce pas que c’était dans la semaine qui suit que son patron a débloqué des Milliards pour négocier avec la Cour de Répression de l’Enrichissement Illicite ? 
Sonko pourquoi donc s’en foutre à Dieu jusqu’à jurer des mensonges par son nom et sa sainteté ? Sonko pourquoi  mentir, encore mentir, beaucoup mentir et toujours mentir ?
Mentir, mentir jusqu’à quand ? Avec ce vaurien, le mensonge est devenu le principe au Sénégal. Mensonge sur des 10 millions alloués aux députés, mensonge sur 94 milliards volés par Mamour Diallo alors qu’il savait que ce montant n’était même pas décaissé;
Malhonnête, il avait déjà signé un contrat avec la famille du titre foncier pour encaisser 12% de cette somme faramineuse avec ses sociétés mafieuses et fictives Atlas et Mercalex. 
Mais attends, ce patriote de mes bottes, pourquoi ne respecte-t-il pas les sénégalais ? Parce qu’il y’a des zombies qui refusent de réfléchir ?
 Ce rebelle croit-il qu’on va le laisser comme ça détruire ce pays avec toutes les valeurs inculquées par nos ancêtres pendant plus de soixante ans de sacrifice pour la construction d’une République ? 
Tout ce que cet obsédé sexuel a réussi jusqu’à maintenant, c’est d’avoir divisé la nation.À cause de lui, les sénégalais sont progressivement en train de devenir des ennemis. 
Mbam Khoukh sakh mo gueune ce gars, Bilahi.Il n’est ni bon pour la maison ni bon pour la brousse.
Nous ne menons pas ce combat pour notre soutien au Président Macky SALL mais nous le menons par amour à notre patrie.
Nous ferons face à cet energuméne, cet être odieux, satanesque et diabolique qui se nomme Ousmane Sonko et quoi que cela puisse nous coûter car trop c’est trop.
Actuellement, son voeu le plus ardent est de déconstruire ce que nous avons de plus cher: les fondements de la République !
On peut faire des recoupements sur ses discours venimeux dépourvus de tout respects, de courtoisie, de lucidité et de discernement, commencé par la volonté de »fusiller tous les Présidents du Sénégal » (1): un acte rebelle.
 Puis il a proposé que « gnou dagaté » donc découper ou déchiqueter comme de la viande les responsables (2) : qu’elle cruauté !!! Même un rebelle qui un peu d’humanisme n’utiliserait jamais une telle sauvagerie de langage ».Me Diaraf Sow

You may also like

Leave a Comment