Home À la une UNE SOLUTION « A L’AMIABLE » EN VUE POUR LES QUINCAILLERS DE MBOUR DANS L’AFFAIRE D’INFRACTIONS SUR LA VENTE DE CIMENT

UNE SOLUTION « A L’AMIABLE » EN VUE POUR LES QUINCAILLERS DE MBOUR DANS L’AFFAIRE D’INFRACTIONS SUR LA VENTE DE CIMENT

by Hameth Ba
0 comment

Une « solution à l’amiable » sera trouvée dans l’affaire des quincaillers de Mbour ayant écopé une amende pour n’avoir pas respecté les prix homologués par l’Etat pour le ciment » selon le service régional du commerce de Thiès.

Lors d’une réunion du conseil régional de la consommation, tenue ce mercredi, dédiée à la fixation des nouveaux prix du ciment dans la région suite à leur homologation par le ministère du commerce, Samba NDAO a annoncé que « ce contentieux, on va le régler à l’amiable », en réponse à une question sur ce sujet.

Quarante et un commerçants qui vendaient la tonne de ciment entre 78.000 et 80.000 FCFA et dont leur prix a été fixé à 74.000 par l’Etat, avaient été convoqués mardi au service départemental du commerce de Mbour. Ils ont été condamnés de payer des amendes comprises entre 150.000 et 1 million de FCFA.

Ainsi, le secrétaire général de l’association des quincaillers de la petite-cote, Arona NIANG a profité de cette rencontre pour plaider auprès du gouverneur l’annulation de ces amendes. Bien que le prix du ciment a été fixé à 67.000 FCFA la tonne ex-usine, il leur est livré entre 72.000 et 73.000 FCFA la tonne par les distributeurs, justifie-t-il.

Selon le chef du service régional du commerce, cette opération « était une action dissuasive pour marquer la présence des services de contrôle, notamment à l’égard de certains commerçants qui avaient profité de l’approche du Magal pour faire de la spéculation.

Le gouverneur Alioune Badara Mbengue qui avait présidé la rencontre a précisait que cette solution ne constitue pas un « pardon ». La transaction entre les commerçants en infraction et le service départemental du commerce aura bien lieu.

You may also like

Leave a Comment