Home À la une YAW décide d’aller en élections sans la liste titulaire et demande à la population de sanctionner Macky Sall par les urnes

YAW décide d’aller en élections sans la liste titulaire et demande à la population de sanctionner Macky Sall par les urnes

by Abdoulaye Barry
0 comment

Yewwi Askan wi a décidé ce mercredi de participer aux élections législatives du 31 juillet sans sa liste titulaire nationale dirigé par le leader de Pastef Ousmane Sonko, actant ainsi le dégel d’une situation politique tendue depuis le rejet partiel de sa liste.

Depuis la publication officielle des listes de candidats devant participer aux élections législatives du 31Juillet, La grande coalition de l’opposition avait réclamé la validation totale de sa liste comme seul gage pour la tenue des de ces joutes électorales. Une série de manifestations dont celle du 17 juin ayant causé la mort de trois personnes avaient été organisées. « Le 31 juillet il y aura des élections et nous nous orientons désormais résolument vers ce rendez-vous », a indiqué mercredi le maire de la ville de Ziguinchor, Ousmane Sonko lors d’un point de presse organisé hier par la coalition. « Nos titulaires ont été écartés parce que l’ambition du régime était de faire en sorte que les principaux leaders de notre coalition ne participent pas à ces élections (…) Je tiens à rassurer nos sympathisants que notre liste de suppléants est là et que nous sommes présents dans les 54 départements », a poursuivi le député, promettant une défaite spectaculaire à la mouvance présidentielle.

Cependant, la coalition YAW s’est, en outre, engagée à pacifier le climat politique en annulant aussi la manifestation d’hier qui avait été interdite par les autorités, comme celle du 17 juin. « Ce ne sont pas les interdictions des préfets qui ont motivé notre décision. C’est après avoir écouté le peuple sénégalais que nous avons pris cette décision », a indiqué la députée Aïda Mbodj. Par ailleurs, elle a cité la préparation de la fête de la Tabaski, le calendrier scolaire avec notamment les examens à venir et les bons offices de médiateurs sociaux comme principales motivations de l’annulation des manifestations qui étaient programmées dans plusieurs localités du pays.

Considérant ces Législatives comme un référendum contre la mal gouvernance sous le régime Macky Sall et ses velléités de briguer un 3ème mandat, le député Sonko a appelé les sénégalais à un concert de casseroles et de klaxons ce jeudi à partir de 20 heures pour sonner le début de la fin du régime du président Macky Sall.

You may also like

Leave a Comment